Bénéfices d’une chirurgie de la verge et contre-indications

L’homme a souvent tendance à associer sa virilité à la taille de son pénis. C’est devenu une réelle préoccupation pouvant ainsi engendrer de véritables complexes. Elle commence dès l’adolescence. C’est ainsi qu’est apparue la pénoplastie afin d’apporter une solution à ce problème.

Les avantages d’une pénoplastie

La taille de la verge est l’objet de légende de la virilité masculine. Même si la plupart des hommes sont conscients que leur performance sexuelle ne dépend pas de ce critère, ils ne parviennent pas à accepter cette réalité. Cette préoccupation peut devenir une vraie obsession et virer à un drame psychosocial. Elle est surtout d’ordre psychologique. Pour résoudre ce problème, procéder à une chirurgie de la verge est désormais possible. Les avantages de la pénoplastie sont nombreux.

La pénoplastie est une intervention qui a pour but d’allonger ou d’épaissir le pénis. La taille de ce dernier se retrouvera donc augmentée de quelques centimètres, soit en longueur soit en circonférence. Il est également possible d’accéder à ces deux types d’opération en même temps. La chirurgie de la verge n’améliore en rien les capacités sexuelles. Le pénis sera toutefois plus gros (3 à 4 cm) au repos et en érection après l’épaississement, tandis qu’à la suite d’un allongement, il sera rallongé de 2 à 5 centimètres.

Les techniques de la pénoplastie peuvent différer d’un chirurgien à un autre. Certains praticiens se contentent d’une injection d’acide hyaluronique. L’usage de ce produit sur les parties génitales n’est pas très recommandé.

Le déroulement de l’opération

La pénoplastie se réalise sous anesthésie générale, mais une anesthésie locale peut toujours être faite selon la demande du client. Elle se pratique en ambulatoire, une hospitalisation est faisable. Elle dure environ 40 minutes à 1 h 30.

La chirurgie de l’élargissement consiste à injecter de la graisse, préalablement prélevée au niveau de la cuisse ou du ventre, sous la peau du pénis. Pour pouvoir greffer ces cellules à la base de la verge et sous le gland, on procède à des incisions. Pour une bonne cicatrisation des points de suture, des pansements doivent être faits pendant à peu près une quinzaine de jours. Selon le savoir-faire du praticien, le résultat peut être harmonieux ou pas. Néanmoins, une surcorrection peut être réalisée.

La chirurgie de l’allongement est une opération qui vise à sectionner le ligament suspenseur de la verge. Celui-ci a pour rôle de le relier à l’os du pubis. La trace d’incision peut être visible à l’état flaccide. Cette chirurgie a été principalement conçue pour remédier au problème de micro-pénis.

Les suites opératoires et les contre-indications

Pour favoriser les suites post-opératoires, des antalgiques et des antibiotiques sont systématiquement prescrits. Pour l’élargissement de la verge, les ecchymoses présentées sur le ventre ou la cuisse disparaissent généralement au bout de 7 à 10 jours. Le pénis restera gonflé pour quelques jours. A la suite d’une chirurgie d’agrandissement, des hématomes peuvent apparaître. Pour les deux cas, la reprise des activités sexuelles ne doit se faire qu’après 2 à 3 semaines.

La taille de la verge varie d’un individu à un autre qu’il soit à l’état flaccide ou en érection. Il est donc difficile de définir la taille idéale du pénis. Dans la plupart des cas, le chirurgien accepte volontiers de pratiquer une chirurgie de la verge auprès d’un patient qui possède un micro-pénis. Cependant, le nombre d’hommes qui considèrent que la taille de leur sexe n’est pas normale reste considérable. L’industrie de la chirurgie de la verge est en hausse grâce à l’importante demande. L’intervention est contre-indiquée si le patient présente des antécédents d’embolie pulmonaire. Le tabagisme accru augmente le risque de névrose cutanée. L’intervention ne doit pas être pratiquée pour résoudre un cas de dysmorphophobie (exagération d’un défaut imaginaire).